Patrmoine

La carte de visite traditionnelle

Numéro 04, 2020

La carte de visite traditionnelle

Chinnaraja G Naidu |auteure

Numéro 04, 2020


Le patrimoine culturel de l'Inde est représenté par sa riche variété de produits indigènes et d'artisan-at. En ce moment où le pays devient « Vocal for local », Chinnaraja Naidu nous fait voyager à trav-ers les étiquettes IG (indication géographique) et nous fait découvrir comment elles aident les producteurs locaux à protéger et à promouvoir leur artisanat unique et leurs connaissances tradition-nelles acquises dans le pays

Le Premier ministre Narendra Modi est récemment apparu en public vêtu d’une gamosa, une écharpe tissée traditionnellement avec des bordures rouges distinctives et des motifs floraux ; son origine est l’état d’Assam. Le vêtement rectangulaire est un symbole emblématique de la culture assamaise depuis le XVIIIe siècle. Mis à part son importance culturelle et historique, la gamosa est également unique car elle représente un style traditionnel de tissage pratiqué aux frontières orientales de l’Inde.

Avec une population aussi diversifiée culturellement que l’Inde, la gamosa n’est pas un produit unique, en fait, c’est l’un des plus de 370 produits exclusivement fabriqués dans différentes régions du pays. Dans un effort gigantesque pour protéger, propager et célébrer la culture indienne, les indications géographiques (IG) ont été lancées en 2004-05 et représentent le droit de propriété intellectuelle, appartenant à la communauté concernée desdits produits. Le premier produit à être reconnu sous cette norme était le thé Darjeeling. Depuis lors, la liste s’est élargie pour inclure plus de 350 produits locaux uniques et de nouvelles demandes sont soumises chaque année.

Les indications géographiques permettent aux producteurs d’empêcher son utilisation par une entité non autorisée, dont le produit n’est pas conforme aux normes applicables fixées par le propriétaire enregistré dans la zone géographique délimitée. Par exemple, dans le cas de Bikaner Bhujia, une collation salée originaire de Bikaner, au Rajasthan, dans les juridictions où l’indication géographique Bikaner est protégée, les producteurs de ladite bhujia doivent exclure l’utilisation du terme « Bikaner » pour la collation qui n’est pas produite dans la zone délimitée ou selon les normes fixées dans le cas de l’indication géographique.

le Premier ministre Narendra Modi mettant en valeur les produits locaux et autochtones par son écharpe Manipuri Meitei Lengyan

PROTEGER L’INDIGENEITE

Les indications géographiques, enregistrées pour une durée illimitée, confèrent une protection juridique aux produits étiquetés qui aident à identifier et à enregistrer le ou les producteurs authentiques et légitimes. Dans une large mesure, le système IG favorise la prospérité économique des producteurs sur un territoire géographique et aide une communauté à différencier ses produits des produits concurrents sur le marché.

Tous les produits étiquetés IG ne sont reconnus uniquement après avoir répondu aux critères de référence de qualité et d’authenticité. De même, pour les consommateurs, les IG agissent comme un signe qui les aide à identifier les produits authentiques, contribuant ainsi à la prospérité économique des producteurs. Il a été noté qu’une écrasante majorité de consommateurs sont prêts à payer des prix plus élevés pour les produits qui seraient originaires d’une zone géographique particulière et qui utiliseraient un ensemble traditionnel de compétences et de connaissances propres à la région (identifiables par une etiquette à IG).

PROPRES A L’INDE

Les indications géographiques sont une propriété intellectuelle, ce qui signifie que l’IG dans notre pays est indépendante de tout droit existant dans d’autres pays. En raison de leur potentiel commercial, une protection juridique appropriée des indications géographiques devient nécessaire pour empêcher leur appropriation illicite. Au niveau international notamment, l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle relatifs au commerce (ADPIC) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) définit les normes minimales de protection des indications géographiques que les membres de l’OMC sont tenus de respecter dans leurs législations nationales respectives.

Conformément à cette obligation, l’Inde a promulgué la loi de 1999 sur les indications géographiques des marchandises (enregistrement et protection). À cet égard, des demandes sont adressées à des consortiums multinationaux afin de protéger l’identité de ces produits indiens à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur du pays. Par exemple, Darjeeling Tea est la seule appellation d’origine protégée enregistrée en vertu des règlements de l’UE. Même pour les IG internationales, pour faire valoir leur droit en Inde, les producteurs doivent faire une demande en vertu de la loi GIG. L’Inde a enregistré 15 de ces indications géographiques étrangères, qui sont conformes à des normes de qualité similaires et élevées.

les grains de café Chikmagalur Arabica sont étalés sous le soleil dans une plantation du Karnataka

Les indications géographiques sont l’identité de notre riche patrimoine culturel et national. Les produits protégées et ceux impliqués dans leur production font partie intégrante de notre culture et de notre société diversifiées. La loi GIG est un symbole de l’engagement de l’Inde à utiliser une conscience contemporaine pour protéger nos connaissances traditionnelles et à promouvoir simultanément l’héritage indien à travers le pays. Documenter, protéger et promouvoir ces produits dans leur essence, est un effort vers un développement intellectuel durable.

Chinnaraja G Naidu

Chinnaraja G Naidu est le secrétaire adjoint des appellations IG en Inde. Naidu, un discoureur éloquent, a publié de nombreux séminaires, livres blancs et rapports officiels sur le patrimoine culturel de l'Inde et sa préservation grâce au mécanisme des appellations IG dans le pays.
error: Content is protected !!