Progrès

La demeure du léopart

Numéro 01, 2021

La demeure du léopart

Daulat Singh Shaktawat |auteure

Numéro 01, 2021


La population indienne de léopards a augmenté de 60 %, selon un rapport publié récemment par le gouvernement indien. Il s'agit d'un succès significatif pour les efforts de conservation du pays, car le nombre d'espèces diminue rapidement dans d'autres parties du monde. Le défenseur de la faune Daulat Singh Shaktawat propose une analyse

Récemment, l’Inde avait annoncé une augmentation significative de sa population de léopards. Selon le rapport du gouvernement indien intitulé ” Statut du léopard en Inde, 2018 “, publié le 21 décembre 2020, la population de léopards en Inde a connu une croissance de 60 % en quatre ans, passant de 7910 en 2014 à 12852 en 2018. Selon le rapport de la population actuelle de léopards de l’Inde, la région du nord-est abrite 141 léopards tandis que la chaîne de Shivalik Hills et Gangetic Plains a enregistré 1253 léopards. L’Inde centrale et la chaîne des Ghâts de l’Est comptent 8 071 léopards, et la chaîne des Ghâts occidentaux en compte 3 386. Fait intéressant, le rapport indique également qu’en raison de l’insuffisance de l’échantillonnage, les chiffres enregistrés pourraient être inférieurs au chiffre réel. La population de léopards en Inde avait commencé à diminuer à la fin des années 1960. Après les efforts de conservation à grande échelle du gouvernement et des organisations indépendantes, leur nombre a considérablement augmenté.Ces dernières années, les forêts indiennes ont connu une augmentation du nombre de léopards, ainsi que celles de grands félins tels que les tigres et les lions. Maintenant, cette augmentation globale témoigne des efforts de conservation de l’Inde pour protéger sa faune, y compris les léopards. Félicitant ceux qui travaillent à la conservation des léopards, le Premier ministre indien Narendra Modi a tweeté : « Bonne nouvelle ! Après les lions et les tigres, la population de léopards augmente. Félicitations à tous ceux qui travaillent à la conservation des animaux. Nous devons poursuivre ces efforts et nous assurer que nos animaux vivent dans des habitats sûrs. »

Une femelle léopard relâchée dans la nature au parc national de Jaldapara au Bengale occidental

En Inde, on trouve environ 15 espèces de chats sauvages, parmi lesquelles, le léopard (Panthera pardus) est l’un des plus grands félins, des plus beaux et des plus agiles. Les léopards sont connus pour leurs compétences uniques et leur nature adaptative, qui ont contribué à leur survie. L’Inde reste le plus grand habitat de cet animal en dehors de l’Afrique, et le fait que les animaux y prospèrent est extrêmement encourageant, car il est menacé dans d’autres parties du monde. Le léopard se trouve à l’état sauvage dans la majeure partie de l’Inde, à l’exception de l’Himalaya alpin, de l’extrême ouest du désert du Rajasthan, du Rann of Kutch au Gujarat et des Sundarbans deltaïques au Bengale occidental. Son habitat varie des forêts denses et des jungles ouvertes aux zones de broussailles. On le trouve également autour de villes comme Mumbai, Bengaluru et Mysuru. La capacité d’adaptation d’un léopard le met également en conflit direct avec les humains. Le rapport « Statut du léopard » met en évidence ce facteur comme l’un de ceux qui constituent une menace pour les efforts de conservation de l’espèce en Inde. Les projets d’infrastructure linéaire et le braconnage sont d’autres facteurs majeurs ayant un impact sur l’espèce. Le ministère de l’Environnement, des Forêts et du Changement climatique dispose d’un ensemble de directives opérationnelles concernant les conflits homme-léopard et les meilleures pratiques pour gérer de telles situations. Le but des lignes directrices est de réduire les conflits humains avec les léopards, de décourager la translocation des animaux et de suggérer des moyens améliorés pour faire face aux situations de conflit d’urgence.

des léopards nouveau-nés au zoo de l’État d’Assam à Guwahati

Selon le rapport, la deuxième plus grande menace pour les léopards est la croissance linéaire des infrastructures telles que les routes, les voies ferrées, les lignes électriques et les canaux, qui sont nécessaires au développement économique de l’Inde bien que son impact soit négatif sur la faune. Les infrastructures linéaires peuvent nécessiter des portions relativement petites de terres forestières, mais leur impact est disproportionné, entraînant la perturbation des couloirs de la faune. L’Inde a pris plusieurs mesures pour harmoniser la conservation de la biodiversité et la croissance linéaire des infrastructures comme celles qui incluent la création et le renforcement d’aires protégées où la faune peut prospérer et l’adoption d’approches d’intégration. La technologie est utilisée dans les forêts de l’Inde pour surveiller et protéger tous les grands félins, y compris les léopards. La méthode des pièges photographiques et la technologie de radiotélémétrie sont utilisées pour comprendre le comportement de ces animaux. Des informations sont ainsi rassemblées sur le mode de vie des animaux, ce qui contribue à les protéger de diverses menaces et à prévenir les conflits homme-animal.Le gouvernement indien a déployé des efforts rigoureux et constants pour le reboisement, l’amélioration de l’habitat, la prise de mesures de protection strictes et la création de couloirs sauvages dans les États concernés. Cet effort continu a abouti à une croissance significative du couvert forestier et de la population sauvage. Selon le rapport sur l’état des forêts en Inde 2019, il y a eu une augmentation de 5188 km² de couvert forestier et boisé au niveau national, ce qui a contribué à l’augmentation du nombre de tous les animaux sauvages, y compris le léopard.

une paire de léopards des neiges au parc national de Hemis, au Ladakh. En Inde, ce gros chat rare se trouve au Ladakh, au Jammu-et-Cachemire, au Sikkim, à l’Uttarakhand et en Arunachal Pradesh

Daulat Singh Shaktawat

Daulat Singh Shaktawat is a wildlife conservationist and a naturalist, and the former Dy Conservator of Forests at Ranthambore National Park. He has published a book titled My Encounter with the Big Cat and Other Adventures in Ranthambhore. He is also a consultant of the World Wide Fund (WWF)-India and a member of the members of State Level Standing Committee.
error: Content is protected !!