Partenariat

En avant toute !

Numéro 04, 2020

En avant toute !

AKSHAT JAIN |auteure

Numéro 04, 2020


L'Inde a pris plusieurs mesures novatrices pour renforcer ses relations diplomatiques avec le reste du monde ; elle a établi une relation plus stable, progressive et proactive avec ses partenaires diploma-tiques pendant la pandémie Covid-19

Au cours de la propagation du Covid-19, l’Inde a réaffirmé son attachement au développement mondial généralisé en renforçant ses relations diplomatiques. À la suite d’une série d’engagements diplomatiques de haut niveau au cours des derniers mois, le 15e sommet Inde-UE s’est tenu avec succès le 15 juillet 2020 ; son objectif principal était de promouvoir un multilatéralisme efficace, de lutter contre la pandémie de Covid-19 grâce à la coopération internationale ainsi que, entre autres, de faciliter les échanges et l’investissement, le Partenariat pour l’énergie propre et le climat, la Recherche et développement dans la 5G et l’intelligence artificielle, la paix et sécurité mondiales, la promotion des échanges interpersonnels et le partenariat stratégique UE-Inde : une feuille de route pour 2025.

Au cours des derniers mois, l’Inde est également devenue un partenaire stable et fiable en matière de partenariats régionaux. Le gouvernement, avec le Premier ministre Narendra Modi à sa tête, a démontré son engagement à maintenir des relations régionales mutuellement avantageuses dans le cadre de sa politique « Neighborhood first » et « Act East ».

SYNERGIE INDE-UE

L’Union européenne est une association collective et forte qui a été formée sur le continent européen et qui compte 27 États membres dont l’idéologie est de promouvoir l’inclusion, la tolérance, la justice, la solidarité et la non-discrimination dans toute la région. L’Inde émerge comme l’une des destinations d’investissement les plus prometteuses en Asie et offre à la fois stabilité et immense potentiel de croissance ; le sommet Inde-UE a par conséquent offert une opportunité parfaite pour renforcer les relations existantes du pays avec l’Union européenne.

Le Premier ministre Modi a dirigé la délégation indienne pour le sommet de l’UE tandis que le président du Conseil européen, Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, représentaient la partie européenne. Les dirigeants ont décidé de travailler ensemble pour le plus grand bénéfice du peuple en promouvant la valeur de la démocratie, de l’application de la loi et de l’égalité des droits de l’homme. Le multilatéralisme devenant une facette favorable des engagements diplomatiques, les deux parties ont décidé de mettre en œuvre un ordre fondé sur des règles en collaboration principale avec l’ONU et l’OMC.

Les deux parties ont également discuté du développement holistique et de la numérisation centrée sur l’homme pour développer des économies et des sociétés inclusives. Etant donné que les pays du monde entier cherchent à relancer leurs économies, des discussions axées sur l’ouverture de nouvelles opportunités commerciales ont eu lieu. À la lumière de l’Agenda commun en matière de migration et de mobilité, établi lors du 13e sommet Inde-UE à Bruxelles, en Belgique (2016), les deux parties ont accueilli des échanges actifs entre les personnes, y compris ceux entre étudiants, chercheurs, professionnels, hommes d’affaires et touristes.

Les deux parties ont également eu des discussions approfondies pour réaffirmer leur engagement en faveur d’un partenariat global pour la connectivité. Un point culminant du sommet a été l’adoption du « Partenariat stratégique Inde-UE : une feuille de route à l’horizon 2025 » pour guider la coopération mutuellement avantageuse entre l’Inde et l’UE pour les cinq prochaines années. La partie indienne s’est également félicitée des investissements européens en cours dans le pays et ceux à venir d’une valeur de 500 millions d’euros dans les projets de métro de Pune et Bhopal.

LA CONNECTIVITE ENTRE PAYS VOISINS

Même en ces temps difficiles, l’Inde a continué de se concentrer sur le développement économique du pays et de son voisinage immédiat. Mansukh Mandaviya, le ministre d’État (chargé indépendant) du ministère de la marine marchande et ministre d’État chargé des produits chimiques et des engrais a lancé le 16 juillet le premier essai d’un porte-conteneurs de Kolkata à Agartala via le port de Chattogram au Bangladesh, car ce dernier a autorisé l’utilisation de ses ports de Chattogram et de Mongla pour le mouvement des marchandises à destination et en provenance de l’Inde via son territoire. Le trajet inaugural du navire était un geste historique et une excellente initiative pour renforcer les liens de connectivité synergiques avec le voisinage.

Le coli a d’abord atteint le port de Chattogram, puis a été transporté à Agartala via une flotte de camions bangladais. Cette décision est le résultat de la signature et de l’échange d’une procédure opérationnelle standard par l’Inde et le Bangladesh en présence du Premier ministre Narendra Modi et de son homologue bangladaise Sheikh Hasina, lors de la visite de cette dernière en Inde en octobre 2019. L’utilisation de ces ports réduira la durée de transport des marchandises indiennes et se traduira par un avantage financier accru pour les deux pays.

Un autre ajout positif au commerce transfrontalier de l’Inde avec le Bangladesh a été la mise en place historique d’un corridor fret-rail opérationnel entre les deux pays. Un train de marchandises indien avec des marchandises FMCG et d’autres fournitures est arrivé au Bangladesh lors de son voyage inaugural le 25 juillet. Le corridor reliera les principaux terminaux de l’Inde au Bangladesh, donnant de ce pas, une impulsion très attendue au commerce et au développement bilatéral.

Alors que le monde émerge progressivement de la propagation de la pandémie de Covid-19, l’Inde a commencé à travailler sur un plan pour relancer les exportations. Le plan vise à réduire la dépendance envers les importations et à devenir autosuffisant ou « atmanirbhar ». L’objectif constant du pays est d’encourager les fabricants nationaux afin de réduire les importations. Une approche systématique est adoptée pour renforcer la participation de l’Inde dans les chaînes de valeur mondiales et pour cela, il est essentiel de renforcer nos relations bilatérales, économiques et politiques avec les pays partenaires.

AKSHAT JAIN

Akshat Jain est écrivain, chroniqueur, romancier, blogueur et chercheur à l'IIT Delhi. Il est l'auteur de livres, de nombreux articles et de mémoires sur différentes idées et genres. Son livre le plus récent, My Illusion my Mistake a été dédié aux quarante familles victimes de l'attaque de Pulwama.
error: Content is protected !!